Retour à l'accueil

Barbey d’Aurevilly à Saint-Sauveur-le-Vicomte (Manche)

25 juin 2012 | Posté par ch1

L’écrivain Jules-Amédée Barbey d’Aurevilly (1808-1889) est né à Saint-Sauveur-le-Vicomte dans la maison de son grand-oncle (située alors place du Fruitier), aujourd’hui place Ernest Legrand.
La maison familiale, au n° 64 de la rue Bottin-Desylles, est l'une des rares demeures de caractère de Saint-Sauveur-le-Vicomte. L’auteur de plusieurs œuvres romanesques, dont Le Chevalier des Touches ou Les Diaboliques, a passé son enfance dans la Manche entre son lieu de naissance, Valognes et les bords de mer à Carteret.
Son village a d’ailleurs servi de trame et d’ambiance à certains de ses romans, notamment le vieux presbytère, l’église et le cimetière qui sont certainement ceux décrits dans l’Ensorcelée. Barbey d’Aurevilly repose auprès de son frère au pied du château.
Pour autant, l'histoire de Saint-Sauveur commence avec certitude à la fin du Xe siècle. Après la victoire de Formigny contre les Anglais (14 avril 1450), la commune fut définitivement acquise aux mains des Français. En dehors du musée dédié à Barbey d’Aurevilly, la commune recèle plusieurs curiosités avec le château, l’église…

Renseignements : Musée 50390 Saint-Sauveur-le-Vicomte : ouvert tous les jours de 13h à 18h (fermeture le mardi). Tarifs : 4,50 € ; 2,25 € (étudiants) ; 3,40 € groupe à partir de 10, (gratuit jusqu’à 12 ans). Tél : 02.33.41.65.18, site : www.ville-saint-sauveur-le-vicomte.fr/musee-barbey-aurevilly.htm

Posté dans Actualites


Commentaires désactivés.